Mont Kebnekaise, le sommet de la Suède

Mont Kebnekaise. Le sommet de la Suède.

Le mont Kebnekaise, ou plutôt le massif qui porte le mème nom sont les montagnes les plus hautes de la Suède. Placés en Laponie suédoise, a 150km du cercle polaire arctique, ils conforment un massif montagnes de incomparable beauté. Le massif de Kebnekaise culmine en deux pics, un toujours enneigé, le segonde, plus rocheux, le sommet de la Suède. Le premier a perdu une vignteine de mètres, à cause du dégel et le réchauffement climatique. La pointe du Kebnekaise atteint les 2097 mètres. On dit que depuis son sommet il est posible de voir 40.000 km2 de la Suède, et une partie de la Norvège. La vue depuis le Kebnekaise atteindrait un 8% du territoire suédois!

Comment s’y rendre.

La ville de Kiruna se trouve a presque 100km à l’est du mont Kebnekaise. Depuis la ville minière il y a un des sentiers les plus remarcables de la Suède. Par bus, vous arriverez au village de Nikkaluokta placés à 60km à l’ouest de Kiruna. Un sentier de 20km vous amène au refuge au pied de la montagne. Cette partie du sentier n’est pas difficile et les paysages sont époustouflants.

De là, il vous manquerait encore 12 heures jusqu’au sommet. Cette tronçon du sentier s’appel Kaffedalen. Il est beaucoup plus dur, vous aurez besoin d’un guide si vous n’êtes pas experimenté. Un journée complete est necessrire pour atteindre le sommet, en plus des connaissances sur l’alpinisme et la forme physique suffisante. La meilleure saison pour la montée est l’été, en juillet, par exemple.

Les Alpes Scandinaves.

Lacs près du Massif du Kebnekaise.

Le nom en Suédois veut dire «crête de la caldeira». Le massif du Kebnekaise au milieu des Alpes Scandinaves et entouré par plusieurs vallées glaciers la vallée du Ladtjovagge, Tjäktjavagge et Vistasvagge. Le principal glacier du Massif s’appel Storglaciären, mais il y a plusieurs comme le Kebnepakteglaciären, Isfallsglaciären, Björlings, Rabots et autres.

La première ascension eut lieu en 1883, et fut culminé par un français, Charles Rabot avec le concours de trois suédois Jon Larsson, Hans Monsen et Peder Abrahamsson Lindgren.