Fjällbacka

Fjälbacka une ville si pittoresque et si noire!!!©Iñigo Pedrueza.

Le village de Fjällbacka est une petite ville de la côte occidentale de la Suède. Un village d’anciens pêcheurs, aussi charmant que Grebbestad, Marstrand ou encore Strömstad. Car cette côte suédoise est très jolie et très apprécié par le tourisme local et des pays voisins. Avec ses maisons colorés, ses promenades à côté de la mer, ses îles et ilots, Fjällbacka prend son nom de la montagne, plutôt la colline sur la que s’appuie la ville.

Aujourd’hui Fjällbacka est fameuse grâce à Ingrid Bergman, qui passé ses étés ici. Plus récemment une outre grande femme suédoise, la romancière Camilla Läckberg a redoré le blason de la ville, lieu principal de ses romans noirs.

De l’hareng vers le tourisme et le roman noir.

Fjällbacka, que signifie « pente de la montagne », fut une des villages les plus importants pour la pèche de l’hareng au XVIII y XIX siècles, bien que maintenant c’est le tourisme l’industrie principale. Fjällbacka ne compte que 1000 habitants permanents, mais en été le village devient une ville de 20.000 habitants. Le commerce, l’artisanat, la restauration sont maintenant les secteurs économiques plus actifs. La popularité des romans de Camilla Läckberg, où Fjällbacka est un personnage principal, attire à chaque été plus de monde. Si vous vous hébergez dans l’hôtel Bryggan, à côté de la marina et de la place Ingrid Bergman, qui sait, peut être vous croiserez madame Läckberg même.

Fondée autour du XVI siècle, Fjällbacka a été connue par être un des villages principaux de la pèche de l’hareng pendant les nommés cycles de l’hareng. Ces cycles se définissant par des époques où les harengs affluaient par millions, suivis d’autres où il ne se péchait rien de tout.

Vers 1870 la ville était riche grâce à la production de poissons en conserve, huile et autres produits dérivés. Bateaux, entrepôts et marchands peuplaient une ville très animée. Puis, il serait la pierre qui développa la ville, avec les carrières de granite.

Les fortunes s’amassaient et se défèrent en question d’années. Ces cycles et les conséquences sociales dérivés, la richesse et la fortune rapide mais aussi la pauvreté, l’émigration vers l’Amérique et les villes sont apparaissent aussi dans les drames familières des romans de Camilla Läckberg.

Après la II Guerre Mondial, la ville décline jusqu’à que le tourisme fait de Fjällbacka un des villes les plus pittoresques de la région. Aujourd’hui, pendant le période estival, la saison haute, la ville regorge d’animations, la marine est pleine de bateau de plaisance et l’archipel se peuple de cris de joie. En hiver la calme, un certain ennui, une quiétude envahie la ville. Encore une autre trace qui apparaît dans les romans…

Fjällbacka noire.

Port et hotte Bryggan. ©Iñigo Pedrueza.

Si Ingrid Bergman est venu souvent, pendant les étés, -une des places principales lui rend hommage-, des nos jours la reine de Fjällbacka est Camilla Läckberg. Des tours guidés peuvent nous amener dans les lieux marquants des romans d’une des écrivains plus fameux de la Suède, et de tout le panorama du roman noir mondial. Les scenarios des romans, très obscures et pleins de rebondissements familières cachés, contrastent avec une ville pleine de vie en été. Tout cela dans un pays, la Suède, vénéré et admiré partout ailleurs, grâce à son système social et son développement économique. Le roman noir suédois ne nie pas cela forcement, bien que les suédois ne comprennent, peut être pas la qualité et les chances de vivre dans une société pareille, mais, d’un autre côté, les romans montrent aussi la face moins connue et moins agréable du « paradis ».

Activités, sport et gastronomie.

L’archipel qui entoure Fjällbacka offre des multiples possibilités aux amateurs des sports nautiques et d’aventure. Le canoë, les bateaux sportifs, les motos nautiques, la plongée sont seulement quelques activités, mais il y en a d’autres.

Les promenades dans la nature commencent déjà au village, où une faille dans la colline nos permet de la traverser grâce à une gouffre qui pourrait être une porte à travers le temps, la réalité et la fiction.

Restaurants, hôtels et entreprises de activités, surtout boutiques et sportives existent aussi à Fjällbacka. Les restaurants sont très intéressantes car on peut gouter les produits locaux, notamment les fruits de mer, le pain suédois, le saumon et d’autres poissons et les fruits du bois.

Comment s’y rendre, que voir dans les environs.

A quelque 150 kilomètres de Göteborg, -et presque la même distance d’Oslo-, Fjällbacka peut être un champ base excellent pour connaître toute la région de la côte occidental de la Suède. En plus de Göteborg, c’est très intéressant de visiter Smögen et ses pittoresques cabanes pour les bateaux ; ainsi que le site archéologique de Tanum Vitlycke, avec de dizaines de pétroglyphes gravés dans les roches de ce lieu qui appartient au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO.