Cuisine et gastronomie suédoise

Le petit-déjeuner en Suède est un vrai régal. Profitez du Smörgåsbord. ©Iñigo Pedrueza.

La première chose qu’il faut souligner est que la qualité et la variété de la gastronomie suédoise est très, très haute. Grand qualité des produits et grande qualité de restaurants. Parmi les produits typiques, on trouve des poissons, les viandes, les végétaux, le délicieux pain, les confitures, les sauces, la moutarde suédoise mmm…

Les plats sont caloriques, bien adaptés pour les rigueurs de l’hiver. Le saumon est le roi. Une des recettes la plus connue de saumon est le gravad lax. Un apéritif fait de petits tranches de saumon cru marinées en saumure, sucre et aneth. Avec du pain et de la moutarde suédoise c’est le paradis. A consommer sans modération autant dans le petit déjeuneur, le repas principal, le diner au comme tapa. Mais il y a des délicieux poissons blancs d’eau douce, généralement provenant des lacs. Du côté viande, du bœuf, veau, mais aussi du renne et élan, qui sont très appréciés. La garniture est un peu différente à ce qu’on côtoie dans le sud, ici, beaucoup de pommes de terre, des navets, choux, carottes et sauces épaisses et succulentes. Cornichons et betteraves au vinaigre sont aussi très communs. Les soupes sont aussi très communes et bonnes. Un des plus populaires est la soupe de purée de pois hachés. Habituel le jeudi et accompagnée de crêpes épaisses, de la confiture et crème fraiche.

Confitures et marmelades suédoises, variété et goût. ©Iñigo Pedrueza.

Il est obligatoire de gouter et déguster le pain suédois, si varié, si délicieux! Mais le pain suédois est égal ou même supérieur au français, -par la diversité c’est indiscutable, par le gout, on peut discuter-, les fromages suédois ne rivalisent pas avec les hexagonaux. Toutefois, certaines marques dans le sud et l’ouest commencent à fabriquer des bons fromages, parfois avec l’inspiration française, comme des bleus, brie ou camembert. La région de Göteborg est la meilleure grâce aux fromages Västerbotten.

Les fruits du bois sont très appréciés et variés : airelles, canneberge, groseille myrtille et d’autres de difficile traduction en français comme le lingonberry ou cloudberry

Grande Qualité, bon prix.

Café et pâtisserie suédoise à Göteborg. ©Iñigo Pedrueza.

Tout est bon, mais la présentation des restaurants est également très bonne, ainsi que le service. Enfin, les prix sont un petit peu plus chers parfois, parfois pas, que les menus journaliers en France, mais la qualité est beaucoup plus haute.  Vous pouvez payer 14€ par un hamburger, mais il s’agira d’un merveilleux hamburger de qualité.

Même chose avec les boissons, car la Suède est pleine de vins espagnols et français, des champagnes que les suédoises adorent. Vous me direz qu’il n’y a pas de vins suédoises, et c’est vrai car il y en a des vins, sauf que ils ne sont pas véritablement des vins. Il s’agit des vins de baies qui sont un peu plus doux et ne provient pas du raisin. Néanmoins, dans une dégustation à l’aveugle, je vous assure que vous seriez trompé. En tout cas, suédois ou non, le vin est adoré et disponible en Suède. Le prix, par contre, est plutôt chère, beaucoup plus que le repas en soi.

Donc, on vous conseille de vous décider plutôt pour les bières, sans aucune doute magnifiques, surtout celles issues des petites microbrassseries très à la mode. La diversité est très grande, en couleurs, origines et saveurs. Le prix est haut, mais, regardez, ce sont des cannetes d’un demi litre, donc, finalement moins chers que les demi (2,2 ou 0,25cl) de la France. A consommer avec modération car elles sont très bonnes.

Bière artisanale Gränges de Dalécarlie. ©Iñigo Pedrueza.

Il existe comme en Norvège, l’aquavit, alcool de forte graduation et gout un peu âpre. Mais attention, la qualité des alcools de haute graduation est très haute en Suède. On pet trouver des aquavits, des vodkas (très connus), whiskies, et des gins véritablement délicieuses pour en boire un petit coup, et toujours sans mélanger, je vous le recommande.

Enfin, le café, le temps du fika ! En Suède on boit beaucoup de café, toute la journée, le moment du fila, ou fika time. Peut être pour cela le café suédois…. n’est pas le meilleur du monde. Tout ne peut pas être parfait ! Le problème est que le cafés suédois est plutôt américain, très faible et sans gout, peut-être parce qu’on bois beaucoup ? Néanmoins les choses changent et des expressos et macchiatos de qualité sont déjà accessibles.

Quelques recettes et plats typiques de la Suède et la cuisine suédoise.

Le pain en Suède, merveilleux! ©Iñigo Pedrueza.

If faut parler du pain, car le pain, les pains suédoises (mais aussi les finlandais) est un de mets les plus délicieux qu’on peut trouver en Suède. Une énorme variété de ingrédients. Le knäckebröd est un pain fait des farines naturelles sans ajouts chimique. Farines de seigle et autres céréales les pains sont très différents, certaines ressembles les tortillas mexicaines, d’autres le pain d’épice allemand ou français. Des pains bruns, rouges, jaunes et noirs, tous magnifiques. N’hésitez pas à mettre un peu de beurre et des délicieuses confitures des baies… Le svart bröd (pain noir) et le tunnbröd sont parmi ceux qui nous préfèrerons.

Poisson d’eau douce, délicieux. ©Iñigo Pedrueza.

On a parlé de la soupe de pois, mais il en a d’autres. Par exemple la Laxsoppa, avec du saumon bien sûr, des pommes de terre cuits et poreaux à l’aneth. Dans le sud de la Suède on prépare la soupe noire ou svartsoppa fait avec du sang de canard ou porc, traditionnel avant la Saint Martin, donc très en rapport avec l’époque d’abatage des animaux de la ferme et de la préparation de la viande.

Vous connaissez déjà le gravad Lax, la délicieuse tranche de pain suédois croustillant avec du saumon sec, poivre noir, sel, une pince de sucre, de l’aneth et de la moutarde suédoise. Le nom provient de la façon ancienne de préparer le saumon, en l’enfouillant (grav) et saumon (lax).

Avec de la morue on fait le lutfisk, accompagné du lardon, pois, pomme de terre, des fromages, sauce blanche… ce que vous voulez.

Les harengs fermentés de la région de Höga Kusten, sa saveur est particulière vous l’adorerait ou l’haïrait…

Délicieuse soupe de crevettes, typiques dans l’ouest et le sud de la Suède. ©Iñigo Pedrueza.

Le buffet Smörgåsbord, est un bon résumé de la cuisine suédoise, car il contient les plats les plus typiques de la cuisine suédoise. Il ne manquent pas le saumon, décliné en diverses recettes et accompagnements gravad lax cuit, fumé…; des verdures en vinaigre ; des harengs aussi préparés de formes diverses, beaucoup de pains différentes et délicieux, du beurre ; des morceaux de viandes cuits ; des œufs… On peut trouver cette magnifique panoplie dans les petits déjeuneurs de la plupart des hôtels. Deux plats très populaires sont toujours disponibles le knäckebröd et le gravad lax, superbe.

L’Isterband est un plat associé à la région de Småland dans le sud de la Suède. Il s’agit d’une saucisse de porc accompagné de pommes de terre. Servie avec des différentes sauces, mais toujours aven un peu d’aneth, un peu de moutarde suédoise, de la betterave ou des cornichons conserves en vinaigre.

Le pain et les bières artisanaux des microbrasseries sont très appréciés en Östersund et toute le Jämtland. Les restaurants sont très novateurs, ce qui en Suède est habituel.

Parmi les plats les plus fameux se trouve le köttbullar, les fameuses boules de viande popularisés par IKEA. Un plat rapide scandinave présente dans tout le pays. Accompagnés des pommes de terre et beaucoup de sauces diverses. Aujourd’hui ils existent des options végétariennes et vegans. Bien sûr il ne faut pas oublier la sauce doux d’airelles rouges.

Des langoustines du Bohuslän. ©Iñigo Pedrueza.

La « fête du crabe » ou kräftskiva, un plat habituellement d’été. C’est plutôt l’ambiante festive car le menu se fonde qu’en crabes d’eau douce à l’aneth. Comme entrée, une soupe de crabe, bien évidement. A déguster froid.

Continuons avec les fruit de mer, car la Suède est un pays producteur et amateur. La côte ouest es la région de production car ses eaux sont ouvertes à l’océan Atlantique et par conséquence riches et propres. On vous recommande toute la région côtière de Bohuslän dont les ports de Smögen, Grebbestad, Fjällbacka, Marmstrand ou encore Göteborg. Des huitres très réputées, des crabes,  langoustines, crevettes ou homards tout est bon. À Göteborg n’oubliez pas de gouter el sandwich (smörgås) räkmacka avec des petites crevettes presque fraiches!

Le sandwich typique de Göteborg, sandwich ola crevette! le Räkmacka. ©Iñigo Pedrueza.

Le Kåldolmar est une recette campagnarde de toute le Scandinavie et certains pays de la Baltique. Le pat se faisait jadis avec de la viande hachée et des restes d’autres repas, des œufs, du riz, des oignons et des céréales comme de l’orge. Aujourd’hui est devenue un plat en soi même fait des meilleurs produits. Le gouteux ragout est enveloppe des feuilles de chou et bien sûr en Suède on ajoute de la confiture !

Un autre plat typique de la cuisine paysanne, le pyttipanna. On le prépare aussi avec ce qui reste d’autres repas. Une espèce de ragout avec des saucisses, de la viande ou dans la version végétarienne des pommes de terre, des carottes, des pois et des oignons. Il est garni avec des oeufs frits, de la betterave. Parfait pour combattre le froid de l’hiver.

Mais si nous voulons déguster quelque chose de vraiment particulière, on vous recommande l’Älggryta, un ragout fait d’élan avec des carottes, oignons, baies de genièvre, champignons, de la farine et un peu de beurre. Costaud mais délicieux. On peut le faire aussi avec de la viande de renne.

Un peu ou plus de douceur.

Desserts suédois exposés dans un petit magasin à Stockholm. ©Iñigo Pedrueza.

La Suède est une terre de desserts, pour le moment du café, le fika, pour le propre dessert ou pour n’importe quel moment. Il est incroyable voir que même avec cette diète les suédois sont plutôt maigres ! Le froid et le sport on la raison, mais continuons avec les desserts. Un des plus connues sont les kannelbulle ou kannelbullar, des espèces de pains è la cannelle, pour le petit déjeuneur, le temps du fika, etc. Ils se déclinent en autant de version comme de pâtissiers, même avec des kannelbullar à la cardamome. La cuisine suédoise aime les épices.

Le deuxième le plus commun est le chokladboll, des boules de chocolat au coco, qu’on trouve dans tout le fika time ! Faites de chocolat noire avec du beurre bien sûr et râpés abondamment du coco.

Mais il y en a encore, comme les Sarah Bernhardt, délicieuses boules de mousse au chocolat ; les Hallengrotta des grottes ou caves à la framboise ; le Semla, une brioche garnie de pâte aux amandes ou cardamome et lait recouverte de crème fraiche ; les cœurs à la crème de vanille appelées vaniljhjarta ; les liten munna, pâtes d’amande sucrées au cardamome ; et les gâteaux au daim à côté de la glace à la vanille.